Qu’est-ce qu’une maison positive ?

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.

Qu’est-ce qu’une maison positive ?

La maison positive a pour but de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Mais comment peut-on arriver à une maison positive ?

Le premier principe pour obtenir une maison positive est de rendre performant le bâtiment, sur la base d’une maison passive.
En effet, une bonne maison positive commence par être une maison passive à laquelle on a ajouté des panneaux photovoltaïques ou tout autre dispositif générateur d’énergie renouvelable ou non (pompe à chaleur, puis canadien, géothermie, récupération eaux pluviales, etc.).

Le surplus d’énergie produit et les économies réalisées, servent à fournir les besoins des occupants (en chauffage, eau chaude sanitaire, eau de certains appareils sanitaires, etc ) et à la revente de l’énergie via le réseau EDF.

La maison positive subviendra donc à ses propres besoins mais participe également aux besoins de son environnement.

Le problème des maisons positives réside dans son coût, qui doit être pondéré en fonction des apports de confort et d’économies réelles sur le long terme, toujours difficiles à valoriser au moment de l’investissement.

Voir également :
Qu’est-ce qu’une maison passive ?
Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Publié dans Bâtiment bois | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Une maison passive correspond à un standard énergétique efficace, économique et écologique.
Le mode constructif et l’architecture d’une maison passive sont libres de choix.

Le choix est déterminé par les connaissances essentielles pour une réalisation de haute qualité.
Dans certains cas la construction légère en bois sera favorisée au moins pour les murs extérieurs.

En maçonnerie le mur non isolant (comme le parpaing) ou le béton armé est mis en œuvre avec une isolation extérieure en polystyrène ou en laine minérale. Des isolations extérieures sont en général de 25 à 30 cm, mais peuvent atteindre 40 cm.
La construction en bois plein (ex : Panneau Massif Contrecollé) en combinaison avec une isolation par l’extérieur est souvent utilisée pour réduire les ponts thermiques. L’épaisseur d’isolation se situe dans ce cas autour de 20 cm.

En collectif le standard de maison passive est plus facile à réaliser que pour les maisons individuelles, surtout si elles sont de petite taille.
Le concept de la maison passive est basé sur une optimisation de tous les composants énergétiquement déterminants : éléments constructifs de l’enveloppe, fenêtres et portes, ventilation, chauffage, eau chaude sanitaire, électricité auxiliaire mais aussi électrodomestique.

La maison passive est un bâtiment dont la consommation énergétique est très faible : l’économie d’énergie de chauffage est de plus de 75% par rapport aux standards administratifs de la construction neuve.
Les maisons passives atteignent cette énorme économie d’énergie grâce à la technique de la ventilation.

Critères de la maison Passive :
- Besoin en chaleur 15kWh/(m²a) maxi
- Besoin en énergie primaire 120kWh/(m²a) maxi
- Etanchéité à l’air 0,6 h-1

Publié dans Bâtiment bois | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Une maison bioclimatique est un mode de conception en architecture.
Il va utiliser l’environnement et le climat dans lequel se trouve la maison pour que le chauffage et la climatisation soient assurés principalement par le rayonnement solaire, le sol, la circulation naturelle de l’air et l’inertie thermique des matériaux.

Pour atteindre cet objectif, deux facteurs importants sont à respecter :
- orienter au sud les pièces qui seront le plus occupées
- avoir une maison la plus compacte possible.

En effet, un autre objectif est de ne pas faire appel ou le moins possible à des solutions actives comme les capteurs solaires, les pompes à chaleur etc.

Publié dans Bâtiment bois | Laisser un commentaire

Peut-on refuser un permis de construire pour une maison en bois ?

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.
De nombreux professionnels de la construction se demandent s’il est facile d’obtenir un permis de construire pour une maison en bois. Je vous propose de voir s’il est réaliste de construire sa maison en bois (ossature bois, panneaux massifs contrecollés etc) en France.

Peut-on refuser un permis de construire pour une maison en bois ?

L’image de la construction bois au sein des communes a bien changé. Pour autant, il reste de nombreuses réticences dues bien souvent à une méconnaissance de ce mode constructif qui a bien évolué d’années en années. On construit aujourd’hui des maisons en bois contemporaines qui s’adaptent particulièrement bien à l’urbanisme local.
D’un point de vue légal, les choses sont claires, la nature d’un matériau ne peut pas être un motif de refus d’un permis de construire.
Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) ne s’attache qu’à l’aspect des constructions avec comme but principal de permettre des intégrations dans les sites et de respecter le patrimoine déjà existant.

Dans quel cas y-a-t-il un refus de permis de construire pour une maison en bois ?

Le non-respect des prescriptions du PLU est la principale cause des refus de permis de construire des constructions bois.
Les bardages en bois et des angles saillants peuvent également entraîner un refus.
Les refus doivent être motivés. Ils sont rarement l’objet de la décision d’une seule personne.
D’autre part, en cas d’avis défavorable de la part de la DDE, le maire de la commune peut prendre un arrêté  afin de délivrer le permis. En effet, en dehors des sites classés, la DDE n’a qu’un rôle consultatif.

Comment faire pour éviter un refus de permis de construire ?

La première chose est de travailler avec un architecte habitué à travailler sur des constructions en bois (cliquez ici). Il saura adapter votre projet en fonction du PLU et contourner les contraintes architecturales.
Vous pouvez également vous rapprocher des services d’urbanisme des villes concernées ou du CAUE local (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement)

Publié dans Bâtiment bois | 2 commentaires

5 raisons pour construire en bois

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.

Je vais vous présenter les 5 bonnes raisons pour construire votre maison en bois plutôt qu’en matériaux traditionnels.

1 – Construire en bois, c’est résistant

Le bois est l’un des matériaux les plus solides que l’on puisse utiliser pour des constructions de maisons ou de bâtiments. Par exemple, il est 6 fois plus résistant que le béton armé. On trouve des exemples historiques, notamment en Normandie ou en Alsace, de maisons construites en bois et qui ont traversé le temps sans aucun dommages.

2 – Construire en bois, c’est rapide

Grâce à la pré-industrialisation en atelier des panneaux de bois, les temps de chantier sont considérablement réduits.

3 – Construire en bois, c’est protéger l’environnement

De nos jours, il est primordial de prendre en compte les problématiques environnementales. Le bois, grâce à ses caractéristiques,  est un matériau peu énergivore dans sa fabrication.
D’autre part, le bois est une matière première  renouvelable. Cela signifie que chaque année, on ne va couper que la quantité de bois produite dans le but de pérenniser les forêts pour les générations à venir.

4 – Construire en bois, c’est faire des économies

Grâce à ses capacités isolantes, le bois permet de générer d’importantes économies sur les coûts de chauffage. Car les caractéristiques thermiques des maisons ou bâtiments construits en bois sont très intéressantes.
L’unité de mesure de conductibilité thermique du matériau (coefficient lambda) qui mesure la quantité de chaleur traversant une paroi, est très supérieur aux matériaux tels que la laine de verre ou le béton.
Le bois est :
  • 12 fois plus isolant que le béton
  • 6 fois plus isolant que la brique

5 – Construire en bois, c’est beau

Surtout depuis que des panneaux tels que le panneau en bois massif contre collé ont été mis au point, l’imagination des architectes n’a plus de limites.
D’autre part, une maison en bois procure à ses habitants une forte impression de beauté et de sérénité.
Publié dans Bâtiment bois | 2 commentaires

Comparaison des coûts d’une maison bois et d’une maison Traditionnelle

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.

On entend régulièrement cette idée reçue : construire en bois coûte plus cher que de construire une maison traditionnelle.
Pourtant, dès que l’on met en perspective les bons arguments, la construction bois devient vite un atout non négligeable pour les constructions du futur.

Pour commencer, il faut projeter la construction de la maison dans le temps, et avec le respect des mêmes normes de construction (RT 2012 étant le passage obligé).
En effet, si l’on prend en compte uniquement les coûts de construction, le mode constructif en bois est plus cher.

Mais une maison a un amortissement sur 25 à 30 ans. Il faut donc considérer cette information en calculant quel est le coût d’une maison traditionnelle, sur la base de la RT2012 (très peu de réalisations connues en France à ce jour) sur 25 à 30 ans et le comparer avec une maison construite en bois (en 2009 : 8% de constructions individuelles sont en bois, soit 15 000 maisons construites. Voir étude APCE de mars 2010).

Sur le long terme, une construction bois permet de réaliser des économies substantielles notamment sur le chauffage.
D’autre part, le temps de construction d’une maison en bois est beaucoup plus réduit qu’une maison traditionnelle (compter entre 30 à 50% de temps en moins).

Du coup, l’économie porte également sur les frais de main d’oeuvre et sur les frais financiers.
Comme vous le voyez, la construction en bois a de beaux jours devant elle et est un véritable tremplin pour les métiers d’avenir.

Avec les bons arguments de vente et des obligations réglementaires qui vont dans le sens de ce mode constructif, les mentalités changent et la France va tenter de combler son retard sur les pays du Nord de l’Europe qui ont aujourd’hui totalement intégré ce mode constructif et pris 10 ans d’avance sur les techniques d’industrialisation.

Publié dans Bâtiment bois | 2 commentaires

Comment financer un projet de construction ?

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.
Pour les professionnels qui recherchent à indiquer à leurs clients les meilleures solutions de financement de leurs projets de construction de maisons BBC ou de rénovation, vous trouverez sur le site de l’ADEME, une section spécifique qui présente tous les dispositifs mis à la disposition des particuliers.
D’un simple clic, vous accédez à une multitude d’informations :
  • Les aides sont-elles les mêmes pour toutes les constructions neuves ?
  • Est-il possible de bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro pour financer la construction de ma maison neuve ?
  • Pour la construction d’une maison, quelles sont les différentes aides auxquelles je peux prétendre ?
  • Quels types de travaux et de matériels peuvent bénéficier de la TVA à 5,5% ?
  • Qu’est-ce que le crédit d’impôt développement durable ?
  • Qu’est-ce que le prêt à 0% acquisition pour les logements BBC ?
  • Quels sont les autres éco-prêts ?
  • etc.

Bref, un site à ne pas manquer si vous êtes un professionnel et que vous devez guider vos clients lors de leurs projets de construction ou de rénovation.

lien du site : cliquez ici

Publié dans Bâtiment bois | Laisser un commentaire

Salon vivons bois 2010

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et des promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.

Du 5 au 8 novembre 2010 se tiendra le salon vivons bois au Parc des expositions de Bordeaux Lac. Ce salon s’adresse au grand public mais peut également être une bonne opportunité pour les professionnels de la construction (constructeur, architecte, promoteur) pour sentir et découvrir les dernières tendances du marché de la construction bois.

Une centaine d’exposants seront présents.

Les professionnels de la construction bois (maisons individuelles, bâtiments etc) peuvent également en profiter pour y nouer des partenariats avec des cabinets d’architecture ou des fournisseurs de matériaux.

Temps fort du salon : les trophées d’architecture vivons bois.

« En 2010, le Salon Vivons Bois organise en partenariat avec le magazine Eco Maison Bois & Energies renouvelables, les premiers Trophées d’architecture Vivons Bois. Un appel à candidatures est lancé auprès des architectes ayant réalisé un projet de maison individuelle, d’extension/surélévation et/ou d’habitat collectif de moins de 10 ans… en bois bien évidemment ! »

Ci-dessous je vous présente un exemple de chantier d’une maison en cours de construction à partir de panneaux de bois lamellés contre collés :

jean allegue 3cbconstruction - construction bois - Grossmann

(maison construite en Panneaux de bois lamellés collés contre croisés)

Le site web du salon Vivons Bois 2010 : http://www.salon-maison-bois.com
Liste des exposants : http://www.salon-maison-bois.com/visiter/les-exposants/

Publié dans Bâtiment bois | Laisser un commentaire

Salon Maison Bois 2010

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et des promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.


Du 15 au 18 octobre 2010
se tiendra le salon Maison Bois 2010 au Parc des expositions d’Angers. Ce salon s’adresse au grand public mais est également une bonne opportunité pour les professionnels de la construction (constructeur, architecte, promoteur) de sentir et de découvrir les dernières tendances de ce mode constructif.

Avec plus de 300 exposants, toutes les solutions bois seront exposées. Un cadre concret et pratique pour permettre à chacun de faire avancer son projet en intégrant ses préoccupations environnementales.

Les professionnels de la construction bois (maisons individuelles, bâtiments etc) peuvent également en profiter pour y nouer des partenariats avec des cabinets d’architecture ou des fournisseurs de matériaux.

Les organisateurs du salon annoncent une nouveauté cette année avec la présentation d’une maison bois grandeur nature : La Big Box

« Visitable en grandeur nature au coeur du pôle « construire et aménager » est un exemple significatif de construction bois à la fois design et performante sur le plan énergétique. Destinée à l’habitat collectif groupé, « Big Box » optimise les surfaces avec des pièces semi-ouvertes. Ces espaces, dont l’utilisation peut varier d’une salle de jeu à un jardin d’hiver sont fermés et non chauffés. Ils permettent de faire un sas entre la maison et l’extérieur et ainsi gagner en énergie tout en évitant les déperditions de chaleurs. » (selon les organisateurs)

Ci-dessous je vous présente un exemple de maison construite en panneaux de bois lamellés contre collés :

maison bois panneaux lamelles colles contre croises Grossmann(maison construite en Panneaux de bois lamellés collés contre croisés)

Les site web du salon Maison bois 2010 : http://www.salon-maison-bois.com
Liste des exposants : http://www.salon-maison-bois.com/visiter/les-exposants/

Publié dans Bâtiment bois | Un commentaire

Les modes constructifs des bâtiments en bois

Par Jean Allegue, Dirigeant du cabinet 3cbconstruction, expert auprès des architectes et promoteurs dans les solutions de construction de bâtiments en bois à haute valeur environnementale.

Trop de personnes ont une image réductrice de la construction bois, limitant leur vision à la construction d’un chalet de vacances.

Or les maisons bois construites aujourd’hui, quelque soit le mode constructif sont de véritables constructions faites pour durer, tout aussi résistantes et confortables que les habitats traditionnels en maçonnerie (voir nouvelle règlementation RT2012).

L’état français a décidé de prendre des mesures fortes afin de dynamiser ce secteur économique.

Voyons ensemble les différents modes constructifs, leurs atouts et leurs limites :

I Les différents modes constructifs

1 – L’ossature plateforme (Ossature bois)

Le plus répandu de tous.

Une trame régulière de pièces verticales et horizontales en bois, (espacée de 40 ou 60 cm) est érigée, constituant le squelette ou ossature de la maison, à l’intérieur duquel sera introduit l’isolation. Cette  trame est ensuite complétée par une série d’éléments de fermetures, d’isolation et de finition de l’ouvrage. Le rez-de-chaussée est monté sur une dalle de béton ou de bois.

A l’extérieur sont cloués des panneaux de contreventement. Un film pare-pluie est ajouté, puis un revêtement extérieur (bardage bois, brique, pierre). A l’intérieur l’ossature est fermée par un film pare-vapeur, indispensable car l’humidité est l’ennemie du bois. Cette humidité provient de l’activité humaine à l’intérieur du bâtiment. L’habillage sera réalisé en bois ou parement type Fermacel.

Ses atouts :

  • Ce système présente l’intérêt de pouvoir être préfabriqué en atelier
  • Structure légère qui permet d’être transportée facilement à moindre coût
  • Engendre des fondations de l’ouvrage moins onéreuses que la construction maçonnée.
  • Souplesse de conception, car elle permet des extensions, ajout suppression de baies, de cloisons, sous réserve que toute intervention sur la structure soit rationnelle et bien étudiée.

Ses limites :

  • faible inertie thermique, comparée avec une maison en bois massif. Ouvertures limitées à cause du maillage relativement étroit de la structure.
  • Ponts thermiques à traiter avec beaucoup de rigueur pour atteindre des performances d’étanchéité à l’air compatibles avec la norme BBC. Les maisons « Passives » nécessitent une isolation renforcée.

2 – Le Panneau Massif Contre Collé.

Cette technique relativement récente et très utilisée en Allemagne et dans les pays du Nord de l’Europe, consiste à réaliser des murs porteurs en panneaux massifs préfabriqués.

Ils sont réalisés à partir de planches d’épicéa collées en couches croisées. Le nombre de couches  varie en fonction de l’utilisation et des contraintes des panneaux (3,5, 7, toujours par nombres impairs).

Le grand format des panneaux (jusqu’à 15 m) et son effet « voile » offrent une liberté de construction permettant la reprise d’efforts très importants surtout pour les constructions en hauteur (collectif R+8 réalisé). Leur découpe en usine fait l’objet d’une industrialisation très optimisée par des moyens à commande numérique.

Cette technique de construction requiert une isolation par l’extérieur, qui sera « habillée » par une vêture qui permet d’être réalisée dans une grande diversité de matériaux. Du coté intérieur un parement peut être directement appliqué, ou laissé en apparent.

La mise en œuvre de la structure sur site représente 3 ou 4 jours par une équipe spécialisée. L’auto construction est aussi fréquemment réalisée mais nécessite des moyens de manutention lourds.

Sa massivité lui procure une bonne stabilité au feu et sa qualité d’assemblage apporte au bâti des qualités para sismiques excellentes.

Ses atouts :

  • Variations dimensionnelles très réduites et performances mécaniques très importantes, car les charges sont reprises dans tous les plans.
  • Ces panneaux peuvent tout aussi bien être utilisés en murs qu’en planchers.
  • L’étanchéité à l’air obtenue dans ce mode constructif, est une des plus performantes, car les panneaux monobloc sont assemblés entre eux par des systèmes de fixation qui rendent étanche toute l’enveloppe, avant même la pose de l’isolation par l’extérieur.
  • La norme RT2012 fait état d’un coefficient, « Bbio », pour qualifier la qualité énergétique du bâti à respecter, et qui a trait à la structure en particulier.
  • Les performances énergétiques sont adaptables par la nature et l’épaisseur de l’isolation, quelle que soit la région de construction.
  • La norme BBC est largement réalisable, « la maison Passive » est une performance énergétique très adaptée à ce mode constructif.
  • Le panneau Structurel est le seul mode constructif bois qui accepte la construction de bâtiments de grande hauteur (ex : R+9 en cours de réalisation actuellement en France).
  • C’est un matériau 100% écologie et présente un bilan carbone exceptionnel.

Ses limites :

  • La préfabrication des panneaux en usine et leur poids nécessite des moyens de manutention lourds.
  • Les qualités d’étanchéité et d’inertie permettent de rapidement compenser le léger surcoût de ce mode constructif.

3 – Le bois massif : Rondin ou Madrier

Les origines de ce mode constructif viennent principalement du nord de l’Europe, et qui subsiste encore en Scandinavie et dans certaines régions montagneuses.

Aujourd’hui la technique de l’empilage est toujours d’actualité, mais les bois utilisés sont des pièces en bois massif raboté ou en lamellé collé. Elles s’emboîtent longitudinalement grâce à un profil et un contre profil.

La caractéristique dominante de ce mode constructif est l’utilisation des bois en position horizontale.

Une isolation par l’intérieur, ou par l’extérieur est à prévoir. Certains fabricants intègrent l’isolant dans l’âme du madrier.

Ses atouts :

  • Bonne isolation thermique due à la grande inertie du bois massif en forte épaisseur. Bonne hygrométrie car le bois joue un rôle de régulateur d’humidité.
  • Le montage en kit de ce type de maisons est très bien adapté.

Ses limites :

  • Tassement vertical inévitable, et qui influe sur les ouvertures (châssis, portes), les ponts thermiques et l’étanchéité de la maison à long terme.

4 – Le poteau-poutre

La technique dite du poteau-poutre est une variante de l’ossature plate-forme, mais elle représente une structure plus lourde car les bois utilisés sont de section plus forte et avec un maillage de 2,5 à 5 mètres.

Le remplissage de la structure peut être réalisé avec une large variété de matériaux tels que la brique, le béton cellulaire, en pisé ou torchis.

Ses atouts : Ce système permet de dégager des grands espaces pour y installer des grands volumes intérieurs et des baies vitrées importantes, ce que ne permet pas l’Ossature Bois.

Cette technique est surtout destinée aux grands ouvrages (hall de sport, piscines, bâtiments industriels) qui doivent franchir des portées importantes.

Ses limites : Compétitivité moindre et préfabrication en atelier plus difficile. Étanchéité à l’air peu envisagée.

5 – Le panneau massif contre-cloué

Ce mode constructif s’apparente beaucoup au Panneau Massif contre collé. La différence essentielle est que les différentes épaisseurs de planches ne sont pas collées mais clouées entre elles par des clous en aluminium.

Le mode de fabrication industriel est peu développé, et les applications sont bien moindres que le panneau structurel.

6 – La structure Bois-paille

Structure et caractéristiques similaires avec le mode constructif du « Poteau-poutre ». Le remplissage des murs étant réalisé dans ce cas avec de la paille au lieu de materiaux tels que la brique ou béton cellulaire.

Que dit la Norme RT2012 ?

La norme RT2012, issue de l’évolution de la RT2005 se distingue sur quelques points essentiels :

  • Réduction considérable de la consommation des bâtiments (divisée par 2)
  • Réduction du rejet de CO2 dans l’atmosphère (divisée par 4 en moyenne)
  • Définition de seuils maxi de consommation BBC (50Kw/h/m²/an)
  • Prise en compte des caractéristiques climatiques (apport solaire, qualité intrinsèque du logement) caractérisés par un nouveau terme « Bbio »
  • Production d’Energies Renouvelables (en maison individuelle)
  • Réflexion et établissement des règles encore plus exigeantes sur le bâtiment à énergie Positive, applicable en 2020.

II Mon choix et mes recommandations :

Après 2 ans passés à étudier ces différents modes constructifs,  j’ai décidé de m’orienter dans la construction de bâtiments BBC en utilisant « Le Panneau en Bois Massif Contre Collé Croisé », (appelé aussi Panneau Structurel).

Trois raisons majeures à cela :

  1. Associé à une isolation par l’extérieur, le Panneau Structurel en Epicéa, permet une optimisation maximale des performances thermiques et énergétiques du bâtiment.
  2. Il est écologique tout en étant celui qui apporte le plus grand confort intérieur pour ses occupants.
  3. Il permet la construction de tout type de bâtiments, de la maison aux bâtiments de grande hauteur (+ de 8 étages)

Ses qualités principales :

Etanchéité assurée : Les panneaux structurels sont assemblés entre eux par des fixations étanches à l’air évitant ainsi les ponts thermiques.

Le panneau structurel est parfaitement adapté pour tous les types de bâtiments, offrant une grande liberté architecturale et esthétique.

  • Ses qualités et capacités répondent à toutes les exigences techniques liées aux contraintes thermique, sismique et climatique de toutes les régions.
  • D’importantes économies :
    • Le temps de chantier est réduit de 50%,
    • La consommation d’énergie de 70%,
    • La surface habitable est augmentée de plus de 5% grâce à la faible épaisseur des murs.
    • Ces éléments compensent largement le léger surcoût  de construction.
  • De plus, argument essentiel, le bilan CO2 est nettement positif.

J’espère que cet article vous apportera des éléments qui vous aideront à faire un choix judicieux dans vos projets de construction de bâtiments basse consommation.

Alors, Bâtissez bois !

Publié dans Bâtiment bois | 9 commentaires